Connexion
DanChurchAid (DCA) cherche un Coordinateur de projet (LAMH)
Categorie : Ressources Humaines
Type : CDD
Date limite : 2024-04-01
Date prise en fonction : 2024-04-08



Avis d'offre d'emploi Interne et Externe

DanChurchAid (DCA)

N° DCA 022/2024

 

 

Titre du poste : Coordinateur de projet (LAMH)

Nombre de poste : 1

Lieu d’affectation : Sévaré, Mali     

Durée du contrat : avril à juillet 2024 (renouvelable sous disponibilité de fonds)  

Début de contrat : Immédiatement

Superviseur : Directeur des Programmes

Salaire indicatif : Entre 850 000 et 950 000 XOF net par mois selon situation. (Prétentions salariales supérieures, s’abstenir.)

Créée en 1922, DCA est une organisation non gouvernementale, internationale danoise, présente au Mali depuis 2013. Bureau National à Bamako. Bureau Terrain à Sévaré. Objectifs au niveau global / international (Mission de DCA) : Sauver les vies humaines, Renforcer la résilience des communautés et Combattre les inégalités. Domaines d’activités : protection des civils, moyens de subsistance, consolidation de la paix. Site Web : www.danchurchaid.org

 

I.   OBJECTIFS DU POSTE :

But / finalité :

DanChurchAid (DCA) lance un appel à candidatures pour un(e) Coordinateur.trice de Projet Lutte Antimines Humanitaire (LAMH) pour son Bureau Pays au Mali. Le lieu de travail est Sévaré avec des déplacements fréquents sur le terrain (cercles de Koro, Bankass, Bandiagara, Douentza et Djenné) dans la mesure où la sécurité le permet. Le rôle principal du Coordinateur de projet est de s’assurer de la gestion du projet dans sa totalité, y compris (mais sans s’y limiter) la coordination, suivi et assurance qualité des activités ; le rapportage interne/externe ainsi que la coordination et renforcement des capacités des partenaires nationaux ; l’engagement externe vis-à-vis d’autres acteurs LAMH et de protection, ainsi que toutes autres responsabilités permettent de contribuer aux objectifs envisagés dans les limites de la portée, du budget et de l'échéancier définis dans le cadre du projet « SPEAAR » (Supplying Protection, Education, Assistance and Action on conflict-related Risks in the center of Mali), financé par BHA/USAID. Le.a Coordinateur.trice aura d'excellentes compétences opérationnelles et de gestion de projet, en communication, en leadership et en résolution de problèmes, ainsi qu'une expérience des méthodologies et des outils de gestion de projet. Le.a Candidat.e idéal.e aura également des compétences préalables et des connaissances de base dans le domaine de la lutte antimines humanitaire (éducation aux risques d’engins explosifs, enquêtes non techniques, assistance aux victimes). En plus, le.a Coordinateur.trice de projet doit être capable de bien travailler sous pression et d’être capable de gérer plusieurs projets simultanément.

II. TACHES PRINCIPALES :

           Planification et établissement du calendrier : Élaborer des plans, des échéanciers et des calendriers de projet pour s’assurer que les activités sont achevées dans les délais fixés.

           Communication : Assurer la liaison avec les intervenants, les membres de l'équipe et toutes les parties prenantes (par exemple, acteurs humanitaires et membres des clusters) pour assurer une communication et une coordination efficaces tout au long du projet.

           Gestion budgétaire : Gérer les budgets et les dépenses des projets pour s’assurer que les activités soient achevées dans les limites du budget établi.

           Assurer la planification des activités en adéquation avec les chronogrammes établis, et effectuer les ajustements nécessaires, en collaboration étroite avec le Coordinateur de projet des ONGs partenaires.

           Veiller à la mise en œuvre des activités par les équipes des ONG nationales partenaires dans le respect de la stratégie opérationnelle annuelle, des exigences techniques DCA et des critères bailleurs ;

           Coordination : En coordination avec le Conseiller Technique RE/NTS, faciliter le partage et la diffusion d’informations sur les impacts et progrès réalisés dans le cadre des interventions LAMH au sein du Groupe de Travail de Lutte Antimines et du Cluster Protection ; contribuer à la facilitation des activités de coordination dans le domaine LAMH, tant au niveau national qu’au niveau régional ; en coordination avec le Conseiller Technique RE/NTS, veiller au maintien d’une base de données à jour des interventions LAMH (DCA et acteurs LAMH) tout en assurant la veille du contexte opérationnel.

           Produire des analyses et rapports ad hoc selon les besoins à la fois du projet et/ ou du Cluster Protection (en lien avec l’appui à la coordination des activités du GTLMAH).

           Affectation des ressources : Identifier et affecter les ressources nécessaires à la réussite du projet.

           Veiller à l’efficacité des planifications par rapport aux réalisations et analyser les facteurs de blocage dans la mise en œuvre.

           Préparer des rapports mensuels détaillant le progrès du projet et le suivi de sa mise en œuvre (avancées, défis, leçons apprises, indicateurs, plan de travail, taux de dépense). 

           Veiller à la qualité technique des rapports internes et externes, et contribuer à la rédaction des rapport annuels de DCA.

           Gestion des risques : Identifier et gérer les risques potentiels qui pourraient avoir une incidence sur la réussite du projet ; remonter tous les risques identifiés au Responsable programme et participer à la mise en place des mesures de mitigations.

III.                 TACHES SPECIFIQUES :

Gestion de projet et planification :

           Assurer la planification globale des activités du projet avec les ONG partenaires et veiller au respect des délais et de la qualité dans la mise en œuvre.

           Organiser avec l’équipe MEAL les activités d’évaluation du projet (Baseline, Endline) et de mise à jour des outils de pilotage du projet.

           Coordonner et suivre l’implémentation des activités (lancement, ciblage, renforcement des capacités etc) en lien avec d’autres collègues de DCA, tout en assurant la qualité technique des activités de mise en œuvre.

           Faire le suivi de la mise en œuvre des planifications conformément aux planning établis par le biais de rencontres périodiques avec les partenaires et/ou autres parties prenantes du projet.

           Veiller à l’efficacité des planifications par rapport aux réalisations et analyser les facteurs de blocage dans la mise en œuvre.

Communication et coordination :

           Assurer la liaison avec les parties prenantes (autorités locales, services techniques de l’Etat, etc.), les membres de l'équipe et les bénéficiaires du projet afin de garantir une communication et une coordination efficaces tout au long du projet.

           Documenter les avancées du projet, l’impact des activités et assurer le partage d’informations clés avec les équipes de mise en œuvre et en lien avec l’équipe MEAL de DCA.

           Favoriser le partage d’informations et la coordination entre les partenaires de mise en œuvre, notamment pour assurer le lien entre les activités terrain et les activités de recherche-action participative.

Gestion du budget :

           être responsable de tout aspect lié à la bonne gestion budgétaire, notamment la planification mensuelle, la mise à jour régulière des outils de suivi budgétaire, le tracking des taux de dépense, en lien avec l’équipe support (finance et logistique).

           Participer à l’élaboration et à la mise à jour continue du plan d’achat du projet, et contribuer à sa mise en œuvre (préparation de la documentation requise, participation au processus de sélection des fournisseurs, coordination des activités de distribution, au besoin), conformément aux procédures internes de DCA.

           Veiller au respect des procédures bailleurs dans le cadre de la réalisation des activités.

Gestion de l’information, rapportage et capitalisation :

           Mettre à jour les documents clés du projet, y compris le plan de travail, les calendriers, les budgets et les rapports, ainsi que contribuer au suivi du cadre logique et des résultats du projet.

           Documenter les leçons apprises et les cas de succès en collaboration avec l’équipe MEAL.

           Assurer la bonne gestion, stockage et partage des documents clés du projet.

           Communiquer régulièrement avec le Responsable de Programme de DCA Mali sur les avancées des projets ainsi que les défis rencontrés par les équipes de DCA et des organisations partenaires.

           Collecter et analyser les informations qualitatives et quantitatives par le biais des équipes terrain.

           Rédiger tous les rapports narratifs internes et bailleur en respect strict des échéances prévues et des formats.

           Participer mensuellement aux réunions de suivi budgétaire organisées au niveau de la coordination de DCA Mali.

           Centraliser et compiler les leçons apprises et les recommandations aux différentes étapes clés du projet et à la suite de l’atelier de capitalisation/ clôture.

           Rédiger de façon ad hoc selon les demandes et besoins de la mission des histoires à succès et/ou études de cas pour mettre en avant l’impact et les approches des projets

Mise en œuvre et suivi opérationnel :

           Faciliter l’organisation des sessions de formations thématiques avec les équipes DCA et partenaires.

           Animer des séances de renforcement de capacités selon les besoins recensés des équipes DCA et partenaires.

           Participer aux instances de coordination humanitaires dans la zone de Sevare (Région de Mopti).

           Veiller au respect des règles de sécurité par le personnel sous sa supervision et la coordination avec les ONG nationales partenaires.

           S’assurer de la bonne planification et suivi des activités terrain en collaboration avec le Coordinateur de projet de l’ONG partenaire.

           Veiller à une mise en œuvre conforme aux directives et approches du projet et conformément aux procédures de DCA et du bailleur, ainsi que des procédures spécifiques au domaine de la lutte antimines, notamment concernant l’assurance qualité et l’assistance aux victimes.

Contrôle qualité :

           Être responsable de la qualité de toute activité de mise en œuvre, ainsi que des livrables prévues dans le cadre du projet ; garantir l’assurance qualité technique des produits et activités envisagés dans le cadre du projet ; s’assurer que les livrables du projet répondent aux normes de qualité requises par le bailleur ainsi que les normes de qualité de DCA.

           S’assurer la mise en œuvre des opérations conformément aux exigences de DCA en matière de gestion de la qualité des activités LAMH (SOP), en collaboration avec les référents techniques LAMH de DCA (HQ).

           Réaliser des missions de suivi régulières permettant de veiller à la qualité des livrables du projet, et accompagner le processus de renforcement des capacités techniques des partenaires locaux.

           Partager avec les partenaires de mise en œuvre des recommandations issues des missions et assurer leurs suivis afin d’améliorer la qualité des interventions.

           Assurer le respect des principes humanitaires, y compris la redevabilité envers les bénéficiaires et l’efficacité des interventions, tout en veillant à la mise en œuvre des activités selon les bonnes pratiques de la programmation humanitaire et de développement.

           Contribuer à l’élaboration, planification et facilitation des évaluations effectuées sur le terrain par les équipes des projets et l’équipe MEAL DCA.

           Evaluer la pertinence des activités menées, l’efficacité des interventions et leur adéquation au regard de l’évolution du contexte et des besoins des populations.

           S’assurer de l’atteinte des résultats et des indicateurs du projet en lien avec l’équipe MEAL de DCA, tout en contribuant à renseigner les outils de suivi demandés par le bailleur.

           S’assurer de l’exigence de durabilité des objectifs du projet, de la pérennité des actions et, le cas échéant, du respect des normes et standards établis.

           Contribuer à l’élaboration, planification et facilitation des évaluations effectuées par le Chargé MEAL.

           Coordonner et contribuer à la production de supports de communication sur le projet.   

 

IV.                 QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES REQUISES :

           Nationalité Malienne

           Une qualification académique pertinente de niveau Master en gestion, études de développement, ou tout autre sujet pertinent ou une expérience professionnelle équivalente ;

           Au moins 4 ans d'expérience, de préférence au sein d'organisations internationales ou non gouvernementales, d'universités ou d'instituts de recherche, dans le domaine humanitaire (atténuation, adaptation, défense des politiques, entre autres) ;

           Expertise technique pertinente et/ou expérience de projet dans des projets complexes, en lien avec la réponse humanitaire d’urgence dans le domaine de la protecion/ lutte antimines

Compétences et connaissances requises :

           Compétences préalables et des connaissances de base dans le domaine de la lutte antimines humanitaire (éducation aux risques d’engins explosifs, enquêtes non techniques, assistance aux victimes).

           Bonne capacité d'analyse et de recherche ;

           Expérience dans un contexte instable et capacité à travailler sous pression ;

           Maîtrise de Microsoft Office (Excel, Word, Outlook, PowerPoint) ;

           Langues : excellente maîtrise du français à l’écrit et à l’oral nécessaire ; une bonne connaissance de l'anglais parlé et écrit un atout ;

           Solides compétences en matière de leadership, de constitution d'équipes et de communication ;

           Attitude de résolution de problèmes, approche organisée et structurée et capacité à planifier, coordonner et diriger des processus incluant de multiples parties prenantes et intérêts ;

           Engagement, flexibilité, orientation vers les résultats et fortes compétences interpersonnelles, y compris la capacité à gérer une journée de travail chargée avec des délais contradictoires dans un environnement multiculturel.

Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées

 

V. MODALITES DE SOUMISSION :   

Les dossiers de candidature doivent être adressés à « DCA Mali Recrutement » et envoyé à l’adresse e-mail : recrutement.dca.mali@gmail.com, avec comme objet « DCA_Coordinateur Projet LAMH_[Votre Prénom + Nom] » (exemple : DCA_ Coordinateur Projet LAMH _Bob Smith) toute candidature envoyée par e-mail qui ne comporte pas l’objet tel qu’indiqué ci-dessus sera automatiquement disqualifiée.

Les dossiers de candidature peuvent également être déposés aux bureaux DCA suivants :

-          Bureau de DCA Bamako, Rue 125, Porte 82, Badalabougou

 

Date limite d’envoi ou de dépôt des candidatures : le 01 avril 2024

Seuls les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

 

NB : La copie certifiée des diplômes et attestations sera demandée à l’interview, de même qu’un contrôle de référence.

Fait à Bamako le 18/03/2024

Elisa Benevelli

Directrice Pays

Email du recuteur : recrutement.dca.mali@gmail.com