Connexion
COOPI – COOPERAZIONE INTERNAZIONALE MISSION MALI Recherche un Responsable sécurité Base
Categorie : Ressources Humaines
Type : CDD
Date limite : 2024-02-20
Date prise en fonction : 2024-02-27



 

Offre d’emploi N° 001/02/COORD/COOPI/2024

COOPI – COOPERAZIONE INTERNAZIONALE

MISSION MALI/BASE DE MOPTI

Recherche

 

 

Fonction : Responsable sécurité Base

Lieu d’affectation : Mopti avec des missions sur le terrain, à Ségou et à Bamako

Durée du contrat : Six (06) mois avec possibilité d’extension

Date de début : Immédiate

Les candidatures féminines sont fortement encouragées !

 

COOPI au Mali

COOPI est présente au Mali depuis 2012, avec des projets de nutrition dans les régions de Mopti et Mopti. Au cours des dernières années, l'organisation a principalement diversifié ses actions dans les secteurs de la santé, protection de l'enfance, réintégration économique et d’appui psychosocial des migrants. COOPI conduit six projets en cours à travers des financements de bailleurs tels UNICEF, ECHO, Fonds Mondial et Coopération Italienne.

 

COOPI Mali a bureau de coordination à Bamako, deux sous-bureaux (Ségou, Mopti) et trois antennes à Barouéli, Bankass et Djenné. Dans la région de Ségou, les projets de nutrition/santé de COOPI sont concentrés dans les Districts Sanitaires (DS) de Ségou, Macina, et Barouéli. Les projets de protection/SMSPS quant à eux couvrent les cercles de Ségou, Niono, Macina, San, Bla et Tominian.

I.          Objectif principal du poste

Sous la responsabilité du Coordinateur Logistique, le Responsable Sécurité, assure la bonne gestion de la sécurité et de la sûreté des équipes de COOPI dans sa zone de compétence. Par conséquent :

·         Il appuie les bases pour la mise en œuvre d’un cadre cohérent et adapté de gestion de la sécurité dans la zone ;

·         Il représente l’ONG, par délégation du chef de mission, dans les fora de coordination sur la sécurité et l’accès humanitaire, auprès des autorités civiles et militaires des zones d’intervention de COOPI ;

·         Il appuie le développement et la mise en œuvre de mission de diagnostic en vue de l’ouverture de nouveaux projets sur les aspects de faisabilité ;

·         Il maintient à jour les plans, les procédures et les outils utilisés en matière de sûreté et de sécurité ;

·         Il contribue à former les équipes régulièrement en la matière.

·         L’objectif principal du poste est d’apporter un appui général au niveau des structures appuyées (CSCOM et villages environnants dans le cadre des actions programmées par le projet.

 

II.         Responsabilités/Taches spécifiques

·         Veille contextuelle et analyse de risques géopolitiques dans le Pays

·         Coordination et contrôle de la mise en œuvre et du respect des procédures de sécurité et de sûreté sur la mission

·         Représentation et coordination extérieure (accès humanitaire, sécurité, CimCoord, etc.)

·         Analyse de la faisabilité de nouvelles interventions (sécurité – gestion des risques, y compris l’acceptation de l’ONG)

·         Support et formation des équipes en sécurité et sûreté

·         Fait partie de l’équipe de gestion de crise

 

III.        Objectifs Spécifiques et activités associées

1.         Veille Humanitaire/Analyse

·         Il s’informe de l’évolution du contexte humanitaire, politique et sécuritaire des zones sous son focus, par le biais des médias et de ses ressources propres ;

·         Il transmet les informations importantes de façon hebdomadaire sous la forme d’une revue thématique, et de façon ad-hoc en cas de crise, ainsi que des rapports mensuels de situation et d’analyse au Coordinateur Logistique et au chef de mission

·         Il se tient informé auprès de personnes ressources du champ politique, universitaire, militaire, des évolutions des grandes orientations nationales et de la sous-région (Sahel, Afrique de l’Ouest)

·         Il avertit les chefs de base de l’impact potentiel sur la mission de l’évolution du contexte humanitaire, politique et sécuritaire

 

2.         Représentation et coordination externes

·         Il appuie les chefs de base pour le développement et le maintien de relations positives et impartiales avec les acteurs clés locaux : autorités locales, chefs coutumiers et religieux, groupes armés, les forces de défenses et de sécurité dans le but de mener un plaidoyer actif pour l’accès à l’espace humanitaire et le respect des principes d’intervention de COOPI ;

·         Il recueille les retours des partenaires de COOPI, des acteurs clés et des représentants communautaires sur l’impact des activités de COOPI et s’assure que l’approche « Ne Pas Nuire » est intégrée aux activités de COOPI,

·         Il participe aux principales réunions de coordination sur les thématiques d’accès et de sécurité au niveau de la zone, en tant que représentant de COOPI et en est un membre actif. Il rend compte de ses entretiens au/ chef de base / chef de mission/ Coordinateur Logistique.

·         Il informe le chef de base des besoins de négociation et de représentation avec les autorités locales.

·         Il facilite les visites de terrain des représentants des bailleurs, sur proposition du chef de la mission, et appuie ceux-ci dans leur analyse sécu en amont de ces visites.

·         Il tient à jour pour la mission une liste de contacts utiles des principaux interlocuteurs humanitaires et extra-humanitaires.

·         Il appuie le chef de mission dans l’identification de cibles pour un plaidoyer efficace en lien avec les activités de la mission, en particulier sur l’accès humanitaire.

 

3.         Planification et gestion de la sécurité sur la mission

·         En lien avec le coordinateur logistique, Il appuie les chefs de base (Ségou & Mopti) pour l’élaboration de plans de sécurité et de procédures adaptés et évolutifs en fonction de la situation politico-sécuritaire des zones d’intervention de COOPI au Mali, en particulier les plans de sécurité, les listes de contact d’urgence, les procédures opérationnelles standard en matière de transport, télécommunication, etc.

·         Il identifie les besoins en formations internes ou externes des personnes en charge de la sécurité des biens et des personnes sur la mission (gardes, chauffeurs, logisticiens).

·         Il identifie les besoins en formations internes ou externes des équipes projet sur le respect des règles de sécurité (en déplacement, comportement en mission, etc.).

·         Il coordonne avec INSO pour la transmission d’informations et la participation aux réunions sécurité au niveau de sa zone

·         Il communique en temps et en heure toute information relative à la sécurité dans les zones d’interventions ou qui ont un impact sur la communauté humanitaire.

·         Il reçoit et analyse les rapports d’incidents et suggère les mesures correctives nécessaires dans le cadre de la mise à jour de l’outil de suivi sécurité, et soumet les rapports au chef de base.

·         En cas d’incident sécuritaire particulier, et sur décision de la coordination/siège, Il peut être membre de l’équipe de gestion de crise sur le terrain. À ce titre, Il participe à la gestion locale de l’incident, à la collecte d’informations, à la prise de mesures pour assurer la sécurité des équipes… Il fera aussi le plan de gestion de crise local en lien avec le plan de gestion de crise nationale.

·         Briefer tous les nouveaux personnels (locaux et expatriés) sur les règles de sécurité et le contexte d’intervention, et leur fournir les documents essentiels en fonction des rôles et besoins de chacun ;

·         Faire les briefings de sécurité des nouveaux arrivants ou recrues sur la base en coordination de INSO

·         S’assurer de la diffusion du Constant Companion / contact liste de sa base / Mission

·         Rester disponible auprès des personnels en cas de demande de support liée au contexte ou à la sécurité et être proactif en cas de besoin identifié.

·         Rappeler les règles de sécurité auprès des personnels à chaque fois que cela s’avère nécessaire ;

4.         Appui au développement opérationnel

·         Il facilite la prise de contact en amont de la mission avec les acteurs clé de la zone et vérifie les conditions de sécurité et nourrit les TDR des missions d’évaluation d’une analyse sécuritaire à jour.

·         Il accompagne les équipes d’évaluation si besoin (dans des zones en crise par exemple).

·         Il contribue à l’analyse des stratégies d’intervention en vue d’en identifier les menaces et vulnérabilité, en termes d’acceptation ou de risque sécuritaire pour les équipes.

 

 

PROFIL DU CANDIDAT

 

ð  Bac +2 minimum en sciences humaines et sociales, sciences politiques ou ancien personnel de sécurité

ð  Au minimum 2 ans dans le secteur de la gestion de la sécurité dans les ONG ; expérience significative dans la gestion de projet de terrain (humanitaire et/ou développement) ; connaissance des terrains du poste (Mali, en particulier les régions du centre et du nord)

ð  Excellente connaissance du contexte politique et sécuritaire du Mali, bonne connaissance du contexte sahélien.

ð  Excellentes qualités d’analyse (discernement, pragmatisme), de synthèse, et rédactionnelles.

ð  Excellentes qualités de représentation externe, retenue, mise en pratique des principes humanitaires et valeurs de COOPI. Sens aigu de la diplomatie et des négociations. Capacité à relayer le positionnement de COOPI en toute impartialité politique, religieuse ou de tout autre ordre.

ð  Connaissance des acteurs humanitaires et des autorités locales et coutumières des zones cibles.

ð  Possession d’un bon réseau mobilisable dans le cadre de ses fonctions.

ð  Savoir utiliser un ordinateur et les logiciels (Windows, Word, Excel, Powerpoint etc)

ð  Savoir utiliser les moyens de communication (Smartphone, Thuraya, GPS, radio etc)

ð  Fiabilité, sens des responsabilités, transparence et redevabilité.  

ð  Des compétences en formation seraient un atout.

ð  Maîtrise du français, et d’au moins 1 à 2 langues locales des zones sensibles (bambara, peulh, sonrai, tamasheq, arabe, etc.).

DOSSIERS DE CANDIDATURE

 

-          Curriculum vitae actualisé avec trois contacts des personnes de références ;

-          Lettre de motivation ;

-          Certificats de travail ou tout autre justificatif de l’expérience professionnelle.

-          Copie des deux diplômes les plus élevés

 

D’autres documents seront demandés uniquement aux candidats qui seront retenus pour les prochaines étapes.

 

Les candidatures doivent être envoyées par mail :  jobs.coopimali@gmail.com ou sous pli fermé et adressées à la Cheffe de Mission de COOPI Mali, en précisant dans l’objet la zone du poste avec comme référence « N°001/02/COORD/COO Pl/2024 », au plus tard le 20 Février à 17h00, heures locales aux adresses suivantes de COOPI :

   Bamako : SOTUBA ACI, Rue et Porte non codifiées, Lot N°NA/2598

   Ségou :Q/ Darsalam, Rue 260, Porte : 305

   Sévaré :village CAN près de l'école ATTbougou

   Bankass : Quartier Dourcuom,

   Djenné :Quartier Tolober Djenné non loin de la BIM

NB :

·         Cette description de poste n’est pas intégrée au contrat de travail. Elle est conçue pour servir de guide et ne doit pas être considérée comme une description rigide des tâches, dans la mesure où elle est susceptible d’être modifiée de temps à autre en fonction de l’évolution des situations stratégiques et après discussion avec le titulaire du poste.

·         Nous nous réservons la possibilité de finaliser le recrutement avant la date de clôture de dépôt des candidatures.

 

Seuls les candidats retenus seront contactés.

 

COOPI se réserve le droit de clôturer le poste une fois le candidat souhaité retenu

 

 

                                                                                                          Bamako le 06 Février 2024

 

Email du recuteur : jobs.coopimali@gmail.com